Acheter un camping : tout savoir sur le financement

Pour investir dans l’immobilier, on a souvent recours à un prêt. Dans les conditions, la souscription à un crédit s’accompagne d’une assurance emprunteur. Cependant, elle n’est pas obligatoire. Certaines institutions financières l’exigent quand il est question d’un prêt immobilier, parce que le montant du bien est quand même important. Pour un projet d’achat de camping ou d’un bien immobilier, l’acquéreur se retrouve dans une position où l’assurance emprunteur est exigée. À quoi sert-elle et quelles sont ses conditions de souscription ? Nous y répondrons dans cet article.

Présentons l’assurance emprunteur

L’ assurance emprunteur est un contrat d’assurance individuel ou de groupe, qui a pour objectif de garantir le remboursement de crédits dans le cas d’un projet à grande envergure nécessitant un capital important. Il couvre un certain nombre de préjudices sur le plan sanitaire et professionnel. Lorsque le prêteur constate une anomalie dans le remboursement des mensualités, il a recours à cette garantie, en plus d’une hypothèque ou d’un cautionnement pour s’assurer du recouvrement du prêt.

L’assurance emprunteur a un caractère de protection, à la fois pour les personnes qui empruntent et pour la banque qui prête. Les cas de décès, d’invalidité ou de perte d’emploi, ne sont pas des évènements qu’on prévoit. Mais, on peut trouver une solution qui met en sécurité le bénéficiaire et le prêteur. Lorsque l’un de ces évènements survient, l’assurance rembourse l’établissement de crédit. C’est une assurance temporaire, qui dure le temps du remboursement du crédit.

Les modalités de souscription d’une assurance emprunteur

Il existe quelques possibilités qu’on considère, pour adhérer à une assurance emprunteur :

  • L’adhésion à un contrat d’assurance proposé par l’organisme de crédit habituel, celle qui prend en charge la négociation d’une assurance collective auprès d’un assureur.
  • La délégation d’assurance intuitu personae : le bénéficiaire présente un niveau de garantie équivalent au contrat d’assurance proposé par l’organisme de crédit. La banque procède d’abord à une étude avant d’accepter le dossier.
  • On a la possibilité de résilier l’assurance emprunteur souscrite dans les douze mois suivant la signature de celle-ci. La seule condition dans ce cas est de présenter une garantie équivalente.
  • Le coût d’une assurance emprunteur peut représenter jusqu’à 35 % du coût total de l’emprunt.

Les garanties de l’assurance emprunteur

Le contrat d’assurance arrange les deux parties, quand les garanties sont équitables. L’assurance emprunteur propose de couvrir les prêts pour décès, de Perte Totale et Irréversible d’autonomie (PTIA), d’Incapacité Temporaire Totale de travail (ITT), d’Invalidité Permanente Totale (IPT), d’Invalidité Permanente Partielle (IPP) et l’option de Perte d’Emploi (PE). Le bénéficiaire fait le choix d’une ou de plusieurs couvertures qui lui conviennent au mieux parmi ces possibilités.

Par ailleurs, la garantie décès cesse au 75ème anniversaire de l’assuré, les garanties PTIA, ITT, IPT et PE cessent autour de 65 ans de l’assuré et la garantie IPP complète l’IPT quand le taux d’invalidité dépasse 33 % et est inférieur à 66 %. La garantie IPT intervient quand le taux d’invalidité dépasse les 66 %.