Jugez-vous qu’il est temps de vendre votre camping-car ?

Contrairement aux idées reçues, la vente de camping-car ne s’improvise pas. Ce n’est pas non plus une simple formalité. Face au nombre relativement important de camping-cars qui sont mis en vente en ce moment, comment être sûr que les chances sont de votre côté, et que les clients potentiels se bousculent pour avoir votre camping-car ?

Faites savoir que vous cherchez un acheteur

Vous pouvez avoir recours à plusieurs alternatives, mais pourquoi ne pas commencer par rédiger une annonce ? Cette dernière n’est toutefois efficace que si elle est complète, bien soignée et agrémentée de photos réelles et attrayantes. Les renseignements les plus importants sont les suivant : le type de camping-car, la marque, le modèle, le kilométrage, le nombre de places, le couchage, la dimension, le carburant… Une fois l’annonce rédigée, vous pouvez aussi procéder par la méthode du bouche à oreille. Vous ne ménagerez aucun effort pour informer vos proches que vous vendez votre camping-car.

Valorisez votre camping-car

Si vous avez personnalisé l’intérieur de votre camping-car, il est grand temps de le remettre à son état initial. Par la même occasion, ôtez toutes vos affaires personnelles, qu’importe ce que c’est : la vaisselle, les photos de vacances… Cette étape est d’une importance capitale, car cela permettra aux clients de se projeter aisément à l’intérieur. Ensuite, poursuivez avec le nettoyage. Aucun recoin ni détail ne doit être oublié. Même les odeurs ne sont pas permises, surtout, si vous, ou certains de vos amis, êtes fumeurs.

Pour ceux qui décident d’y laisser certains meubles, ne faites pas d’eux des freins qui pourront stopper l’éventuel achat. Contrôlez donc leur état, et si jamais ils ne peuvent plus être retapés de la bonne manière, peut-être devrez-vous vous en débarrasser. Par ailleurs, toutes vis présentes sur le camping-car se doivent d’être resserrées (des ouvertures de portes à celles des tiroirs, en passant par les plafonds, etc.).

Quant aux réservoirs, une vidange s’impose, avant le nettoyage. Lorsque vous avez fini avec l’habitacle, il est temps de passer à la carrosserie. Procurez-vous d’un produit adapté, et rappelez-vous de vous occuper du toit du véhicule. D’ailleurs, vous avez l’embarras de choix quant à la sélection de produits. Vous verrez, votre camping-car, quel que soit son type et son modèle, retrouvera sa jeunesse, et sera comme neuf !

Soyez transparent

Cependant, ne cachez rien aux acquéreurs. Au lieu de cela, jouez toutes les cartes sur table. D’ailleurs, cela semblera d’autant plus louche si votre camping-car ne présente aucun problème. Tous les camping-cars d’occasion ont quelques défauts, qu’il s’agisse de l’éclairage, de la batterie…

Par la même occasion, vous gagnerez la confiance des clients. Imaginez que vous lui dissimulez quelque chose, que ce soit important ou non, et qu’au moment où il se décide à l’acheter, il le découvre. Si vous étiez à sa place, vous auriez sûrement fait la même chose que lui : revenir sur vos pas, et continuer à chercher d’autres camping-cars, autres que le vôtre. Certes, vous devez être transparent, mais cela ne signifie pas que n’avez le droit de dire que de mauvaises choses à son propos. Après que vous ayez exposé ses points faibles, remettez-le en valeur, en parlant donc de ses atouts.

Comment fixer les prix ?

Le prix étant un facteur déterminant lors de l’achat d’un camping-car, vous devez le définir correctement. Les prix trop élevés, tout comme les prix trop bas, feront fuir les clients. D’autant que c’est très suspect. Comment donc cerner son coût ? Telle est la question.

Sachez qu’un camping-car perd 20 % de son prix initial après sa première immatriculation. 10 % de sa valeur sera alors perdue progressivement, plus précisément, par année. Par ailleurs, vous-mêmes êtes en connaissance des détails portant sur les kilométrages, les contrôles du véhicule… Ils pourraient influencer le coût du camping-car. Le fait de comparer votre véhicule avec d’autres camping-cars vous aidera aussi. De cette façon, vous pouvez être sûr de ne pas franchir les limites.

Éviter les arnaques, c’est possible

Les arnaqueurs ne préviennent jamais. Sachant ce qui est ici en jeu, vous devez alors redoubler d’attention. Comment s’y prendre ? Avant même que vous ayez conclu une vente, mettez les conditions au clair. Par exemple, exigez un paiement par chèque de banque. N’hésitez pas non plus à demander une livraison en jour ouvrable. Cela facilitera le transfert d’argent, car vous pourrez aussitôt appeler la banque de votre client, histoire de vérifier qu’aucun problème n’est survenu lors du virement.

En achetant un camping-car, il est normal que l’acquéreur demande à faire un essai. L’une des nombreuses astuces que vous pourrez peut-être suivre est la suivante : demandez-lui son permis de conduire, ne serait-ce que pendant le temps d’essai. Ne soyez pas non plus prompt à lui emprunter les clés. Faites-le seulement une fois que vous êtes tous les deux installés dans l’habitacle. N’oubliez pas de les reprendre avant de sortir du véhicule.

La visite d’un site spécialisé comme autoloisirs49 vous permettra d’obtenir de nombreux renseignements intéressants sur le sujet et de savoir comment travaillent les experts en la matière.